Approches scientifiques, usages sociaux et nouveaux territoires économiques

A la confluence entre beauté et santé, jeunesse et vieillesse, corps et estime de soi, les cosmétiques interrogent les sciences, l’économie, les territoires, les normes et les usages sociaux pour :

  • identifier les territoires spatiaux, socio-éco et symboliques de la beauté, leurs acteurs, leurs mécanismes et l’évolution des pratiques depuis les années 50 ;
  • comprendre l’évolution des normes sociales de la pigmentation, les mécanismes de la (dé)pigmentation et proposer des molécules pour les contrôler ainsi que des modèles de peau innovants ;
  • établir les ratios bénéfices-risques objectifs et subjectifs et construire un outil informationnel de cosmétovigilance.

Interdisciplinarité inédite et liens forts avec les partenaires du secteur professionnel

Peu étudiés par la recherche académique pour la période choisie, les cosmétiques 4ème secteur de l'économie française et leader mondial du domaine, posent une question de société essentielle : comment concilier la quête de la beauté et ses normes, sa marchandisation  avec des impératifs de santé dans les sociétés contemporaines ?
Construit dans une perspective globale et intégrée, le programme s’appuie sur une équipe interdisciplinaire originale qui lie Histoire, Gestion, Psychologie, Sciences de l’Information et de la Communication, Chimie-Biologie, Pharmacie et Santé publique. Il est conçu également pour travailler en étroite collaboration avec des structures professionnelles et industrielles.

Objectifs et challenges

Il s’agit d’affiner l’analyse des modèles sociaux et culturels de la « jeunesse éternelle » et de la « peau « blanche » qui sous-tendent un secteur économique majeur en France, concurrencé au niveau international et soumis à des questions en termes de risques pour la santé.
Il s’agit de structurer des collaborations disciplinaires originales donnant l’opportunité de reconsidérer les approches disciplinaires classiques tout en travaillant les apories de l’interdisciplinarité ainsi que celles des données (constitution, mise à disposition, traitement, modélisation de l’hétérogénéité).

Un programme à vocation nationale et internationale

Dans sa configuration interdisciplinaire le projet est inédit au niveau national comme international. Il réunit un consortium de chercheurs nationaux, européens et internationaux.
Pour en savoir plus

Soutenu dans le cadre de l’appel à projets 2017 IDEX CDP
 
Mis à jour le 18 mars 2021