Contenu

[ Université Grenoble Alpes ]

Groupe de recherche sur les enjeux de la Communication Groupe de recherche sur les enjeux de la Communication

Accueil > Axes de recherche > Travaux > Journées ISTIC


  • Version PDF

Tics et entreprises de presse en Tunisie

Mis à jour le 22 novembre 2011

Sameh Chabbeh

Résumé du travail de recherche
Notre étude se focalise sur la presse écrite quotidienne et plus précisément la presse écrite tunisienne. En effet, le choix de la presse quotidienne comme objet d'étude s'explique en partie par un questionnement préliminaire sur la place de cette presse sur la scène médiatique actuelle en pleine évolution : les techniques d'information et de communication - Internet en particulier - ont tendance à changer la définition classique d'un journal (papier) et du travail des journalistes. L'insertion des TIC dans les quotidiens tunisiens révèle d'un grand nombre d'enjeux. Nous avons essayé dans ce travail d'étudier l'acquisition de ces outils dans un contexte socio-économique, politique et cultuel en évolution. En outre, la manière dont les TIC s'insèrent dans ces entreprises, leurs appropriations et leurs usages ainsi que les logiques qui se créent sont dignes d'intérêt. Il s'agit d'étudier comment l'insertion des TIC, en particulier Internet et informatique, dans les entreprises de presse tunisiennes contribue à l'évolution des pratiques individuelles et collectives des journalistes tunisiens. Ainsi, comment l'insertion de ces outils peut faire apparaître de nouveaux acteurs dans la rédaction et donc de nouvelles logiques de production de l'information.
Il faut noter que travail de recherche s'inscrit dans l'une des approches de notre laboratoire (GRESEC) sur les pratiques de l'information et ses logiques sociales, économiques, culturelles et politiques. Par ce travail, nous contribuons à étudier les changements en cours que connaît le secteur de l'information et de la communication. Un secteur lui-même influencé par les transformations et les évolutions de la société, ce que Bernard MIEGE nomme "les logiques sociales" (B. MIEGE, La société conquise par la communication, éd, PUG, Grenoble, 1989).

Méthodologie : entretiens semi-directifs et observation
Pour étudier de près ces questionnements, nous avons effectué un travail de terrain. Nous nous sommes fondés à la fois sur des entretiens semi-directifs (la méthode la plus adéquate pour notre étude) et sur l'observation directe. Nous avons interrogé plus d'une quarantaine de personnes dont des journalistes, des directeurs des quotidiens, le directeur du conseil supérieur de la communication (CSC), le président de l'association des journalistes tunisiens (AJT) et plusieurs de ses membres. Cette technique de l'entretien semi directif constitue une méthode adéquate pour obtenir des informations et des réponses pertinentes.

Réflexion
Par ce travail, nous contribuons à étudier les évolutions des industries culturelles.
Par ce travail, nous sommes arrivés à distinguer de nouvelles logiques sociales, économiques et politiques qui interviennent dans le processus de production de l'information. Notre étude a permis de travailler selon une approche qualitative et d'inscrire ce travail dans une approche communicationnelle. Ces approches permettent de constater les particularités et la complexité des pratiques individuelles et collectives propre au groupe professionnel des journalistes tunisiens.
Il faut dire que parmi les acquis théoriques de cette recherche est non seulement de travailler selon des approches, mais aussi d'acquérir des connaissances sur les théories en sciences de l'information et de la communication (SIC), management des entreprises de presse, la sociologie des organisations, etc. Ces acquis ne sont pas limités à la période de notre investigation, mais ils peuvent être étendus à d'autres recherches scientifiques.
Il faut noter que tout au long de ce travail, la démarche et le soutien du GRESEC est très important. Le GRESEC a fait l'épreuve d'un soutien constant à tous les doctorants chercheurs et a nous offert des excellentes conditions de travail, de communication, d'échange d'informations et des connaissances (théoriques et méthodologiques) entre les doctorants. Les bureaux mis à la disposition des doctorants sont des espaces de recherche équipés du matériel favorisant le travail dans des conditions confortables.
En outre, le GRESEC nous a donné la possibilité d'élargir nos acquis théoriques par son encouragement à des participations dans des colloques internationaux. C'est là, une des manières de valoriser nos travaux de recherche.
  • Version PDF

GRESEC - Université Stendhal Grenoble 3 - Institut de la Communication et des Médias
11, avenue du 8 mai 1945 - BP 337 - 38434 Échirolles Cedex