Contenu

[ Université Grenoble Alpes ]

Groupe de recherche sur les enjeux de la Communication Groupe de recherche sur les enjeux de la Communication

Accueil > Axes de recherche > Travaux > Journées ISTIC


  • Version PDF

Retour critique sur le travail de doctorat - De l'individualisation de masse à l'industrialisation de la commercialisation via les TIC

Mis à jour le 22 novembre 2011

Juliette Poupard

1- Le principal acquis de cette recherche me semble être l'identification de ce double axe individualisation / industrialisation, soulignant que derrière les contrats de communication clairement personnalisant des sites Web, se cachent des pratiques allant à l'opposé, directement reliées aux enjeux de positionnement stratégique des acteurs économiques (notamment récupération d'informations sur les clients).
Une autre conclusion plus esquissée lors de cette recherche, concernant le caractère hybride des écrits d'écran, mêlant du spécifique propre à l'entreprise concernée et du générique s'imposant à tous, serait un deuxième apport important.

2- Les constatations effectuées lors de ce travail sur les sites commerciaux me semblent pouvoir être étendues d'une part à l'époque actuelle, qui montre bien encore la permanence de ce questionnement (cf.5), d'autre part à l'ensemble des pratiques numériques des entreprises mais aussi d'autres organisations tels que médias, institutions publiques, etc. Les dispositifs mettant en jeu des pratiques d'industrialisation sous couvert de contrats de communication individualisants se retrouvent dans grand nombre de sites Web et d'applications mobiles.

3- A mon sens une insuffisance méthodologique concernant l'analyse sémiologique des écrits d'écran, effectuée peut-être de façon très instinctive.

4- Rien à redire en ce qui concerne l'encadrement méthodologique et le soutien du Gresec à l'époque. Les lectures conseillées, l'approche de type socio-économique de la communication m'ont fourni un cadre extrêmement porteur à l'époque, et par ailleurs formateur, dont je mesure régulièrement encore la pertinence.

5- La situation présente ne me semble pas présenter de traits radicalement nouveaux mais plutôt faire état d'une généralisation voire d'une extension des pratiques décrites à l'époque. Ainsi la problématique de l'industrialisation des fonctionnalités dites d'individualisation s'est réactualisée dans plusieurs mémoires d'étudiants suivis depuis. J'ai pu en identifier la trace sur des sujets aussi variés que les librairies en ligne, les blogs des hommes politiques, les intranets internationaux, etc. Par ailleurs, d'un point de vue professionnel j'effectue aujourd'hui une analyse pour EDF qui montre bien la grande permanence de ce questionnement, car la quasi-totalité des énergéticiens européens articulent leur relation clients autour de cet axe double.

6- Un article dans les Enjeux et une communication au CNRS reprenant les principales conclusions du travail mené à l'époque. Un article dans Communication & Langages développant plus spécifiquement la question de l'hybridité des écrits d'écran. J'envisage aujourd'hui une recherche plus thématique sur la notion de bien-être et la façon très standardisée dont cette notion est mobilisée sur les sites par les industriels, dans les liens certains qu'elle entretient avec ces fonctionnalités dites d'individualisation.
  • Version PDF

GRESEC - Université Stendhal Grenoble 3 - Institut de la Communication et des Médias
11, avenue du 8 mai 1945 - BP 337 - 38434 Échirolles Cedex