Contenu

[ Université Grenoble Alpes ]

Recherche avancée

U3GRE U3GRE

Accueil > Axes de recherche > Programmation par axes


  • Version PDF

Transformations éditoriales et professionnelles en journalisme

Mis à jour le 10 mai 2016

Action de recherche 4

Dans un contexte de transformation des offres éditoriales des médias d’information et d’évolution du métier de journaliste, un projet de recherche portant sur le journalisme pourrait articuler deux volets complémentaires : les productions journalistiques et l’identité professionnelle.

Coordination : Roselyne Ringoot

Deux constats hautement symboliques traduisent aujourd’hui les bouleversements qui affectent la dimension professionnelle et la dimension éditoriale du journalisme français. Le premier concerne  l’effectif des journalistes titulaires de la carte d’identité professionnelle, qui pour la première fois depuis la création de la CPNEJ, a cessé de croître. Le second porte sur la presse quotidienne  nationale, dont le totem, le journal Le Monde, a connu ces derniers mois la démission en masse de ses journalistes exerçant les plus hautes responsabilités au sein de la rédaction. A quoi s’ajoute la  crise que traverse Libération, dont les journalistes se rallient autour du slogan « nous sommes un journal ». Ces points attirent l’attention sur les changements qui touchent des domaines fortement  institutionnalisés du journalisme, mais ils peuvent également pousser les chercheurs à questionner d’autres espaces et d’autres formes de légitimités journalistiques, que le périmètre de la carte  professionnelle et celui des quotidiens historiques ne recouvrent pas ou plus.

Amené à renforcer les fondamentaux journalistiques pour garder son autorité sociale, le journalisme élargit dans le même temps ses domaines de compétences en puisant des savoirs et des savoir  faire dans des secteurs connexes, soit sur le plan des technologies, soir sur le plan d’autres expertises. L’identité professionnelle, interrogée par de nouvelles pratiques, fait l’objet de nombreux  discours recomposant les attendus des pairs et de leurs collaborateurs, des sources et des publics. En outre, les évolutions du métier amènent à reconsidérer les dimensions collectives et individuelles dans les  trajectoires professionnelles et dans le sentiment d’appartenance au média d’exercice et à la profession. Les différentes formes de précarisation que connaissent les jeunes journalistes tendent  notamment à transformer le lien à l’employeur et à minimiser le ressenti corporatiste.

Sur le plan éditorial, de nouveaux questionnements émergent, portant sur les questions sociétales éligibles au traitement journalistique et à leurs éventuelles spécialisations, sur la mise en scène de  l’information, et sur les différentes stratégies énonciatives liées à la diversification des supports. Les supports numériques renouvellent les genres journalistiques historiques tels que le reportage,  l’enquête, l’analyse ou le compte rendu par le biais des technologies qui leurs sont afférentes (datajournalime, webdocumentaire, leaks). Si cet aspect met l’accent sur la dimension collective et  l’intégration de nouvelles compétences (développeurs, designers) dans la production journalistique, d’autres se rapportent en revanche à une individualisation éditoriale (blogs, tweeter), que l’on  remarque également dans d’autres secteurs, dont celui de l’édition de plus en plus investi par les journalistes.

En questionnant de front les transformations éditoriales et professionnelles enjournalisme, il s’agit d’articuler les approches sociologiques et discursives dans la perspective des sciences de l’information  communication. L’objectif de ce projet vise àrenforcer la recherche sur le journalisme au sein du Gresec. Il vise également à initier l’adossement à la recherche de l’Ecole de Journalisme de Grenoble  qui s’appuie sur les deux tutelles recherche Gresec et Pacte, liées aux organismes partenaires (Stendhal/Science po) du master journalisme commun qui réunit les enseignantschercheurs de la mention. L’interaction entre recherche, enseignement et professionnalisation représente ainsi un enjeu majeur, et la formation des journalistes constituera une approche sous-jacente dans le questionnement des  transformations éditoriales et professionnelles.
  • Version PDF

INFO +

Consultez la liste complète des actions de recherche
GRESEC - Université Stendhal Grenoble 3 - Institut de la Communication et des Médias
11, avenue du 8 mai 1945 - BP 337 - 38434 Échirolles Cedex