Contenu

[ Université Grenoble Alpes ]

Recherche avancée

U3GRE U3GRE

Accueil > Axes de recherche > Programmation par axes


  • Version PDF

Les écrits d’écran : des modalités spatiales des formes

Mis à jour le 10 mai 2016

Action de recherche 5

A la suite de l’analyse critique des écritures numériques en déployant une approche communicationnelle qui va de la pratique des objets, de la conception des interfaces à l’injonction de leurs usages par la mise à l’épreuve de la notion « d’émergence » (2011- 2014), l’obsolescence de ce terme lié à la généralisation de certaines pratiques et la critique de la théorie de l’innovation conduisent à investiguer autrement ces écritures et les procès sociaux qui leurs sont constitutifs.

Coordination : Caroline Angé et Emilie Flon

La validation de l’hypothèse initiale du programme sur l’interdépendance des écritures numériques  comme réécritures du social amène à considérer plus finement et de manière empirique ces objets dans leurs qualités formelles, techniques et sociales. La proposition implique donc l’abandon du  terme « émergence » et un re-positionnement du programme intégrant le déplacement de l’attention des objets vers leurs modalités communicationnelles dans l’espace social et physique, privé et collectif.

Dans ce sens, nous proposons d’étudier des réalisations sur une pluralité d’objets (blogs,téléphonie mobile, sites web, tablette numérique, etc.) questionnés de la conception à leurs modalités  concrètes d’appropriation dans des espaces pluriels (artistiques, savants, touristiques, urbains, naturels…). Le positionnement du programme réside dans l’interdépendance entre les écrits d’écran (structuration, scénarisation, etc.) et la vie sociale et culturelle porteuse de « cadres et bordures » spatiaux et symboliques. Deux axes seront déployés au travers d’actions scientifiques rendant  compte des résultats des chercheuses engagées par le programme (journée d’étude, réponse à des appels à projets, etc.).

Le premier articulera deux dimensions : les écritures de l’espace et dans l’espace avec la monstration des liens entre les inscriptions multimédias de l’espace et leurs correspondances dans l’espace  physique et social (circuits, parcours, jeux de rôles, collaborations…).

Le second focalisera son attention sur « l’écriture de soi » dans un lieu avec l’idée d’observer les modalités dynamiques de l’agir social contenus dans les dispositifs. Il s’agira d’observer par  l’investigation des objets et des pratiques en quoi la surface organisée de l’objet documentaire se construit socialement comme objet communicationnel.

Le vecteur commun de ces axes se profile dans  l’étude de la spatialité des écritures consubstantielle du cadre et du hors cadre en ce qu’elle sera observée « en elle-même » dans l’écran et « au-delà d’elle-même » dans ses projections  objectalisées et sociales.

Activités de recherche :

Durant le quinquennal à venir, l’action reposera premièrement sur la construction de collaborations durables dans le milieu académique et socio-économique (secteur du tourisme, de la culture et de la  création tels que le service développement Culturel et Artistique de la Ville de Grenoble, la Maison de l’Image, le CCSTI, etc.) Il s’agit de participer à un champ de recherche national sur la  thématique sur les implications sociales du numérique, en se positionnant sur les problématiques spécifiques de cette action de recherche et en s’inscrivant résolument dans ce contexte par l’analyse des  constructions sociales des objets.

Le deuxième objectif est de mener des actions de recherche localisées, fondées sur des études empiriques (dispositifs de communication ou éventuellement  études d’usages), afin de recueillir des données. Ces investigations se feront, en relation avec les intérêts et actions en cours d’un des coordinateurs (programme AZQWERTY- Maison de la création  et via l’organisation d’une table –ronde sur le portrait de soi et le numérique).

Plus encore, la coordination d’un ouvrage sur les pratiques d’écritures numériques rendra compte de l’action de recherche à mi-parcours.

Le troisième objectif, fortement lié au deuxième, sera la  recherche de financement grâce à la réponse à des appels à projets et des recherches commanditées.
  • Version PDF

INFO +

Consultez la liste complète des actions de recherche
GRESEC - Université Stendhal Grenoble 3 - Institut de la Communication et des Médias
11, avenue du 8 mai 1945 - BP 337 - 38434 Échirolles Cedex