Contenu

[ Université Grenoble Alpes ]

Recherche avancée

U3GRE U3GRE

Accueil > Axes de recherche > Programmation par axes


  • Version PDF

La construction publique des questions sociétales : entre espace public et communication publique

Mis à jour le 10 mai 2016

Action de recherche 3

La communication publique tend à se complexifier comme le laissent voir ses différentes manifestations : développement de la participation et réactivation de la notion de démocratisation (enquêtes publiques, commission nationale, ou autres instances…), diffusion accélérée des données publiques, accompagnement de la « modernisation » administrative, campagnes publiques de prévention ou « d’éducation » sans oublier les activités plus traditionnelles vis-à-vis des acteurs politiques ou de la valorisation des politiques publiques (sectorielles, nationales ou territoriales).

Coordination : Sylvie Bardou-Boisnier, Jean Philippe de Oliveira et Isabelle Pailliart

La communication publique se complexifie également :
  • par les types d’acteurs qui interviennent : augmentation du nombre d’agences et de structures publiques ou para-publiques, professionnalisation renforcée, associations ou entreprises prenant en charge certaines formes d’action publique, relations étroite avec le secteur des média,
  • par des situations : localisation des activités de l’Etat et concurrence avec celles des collectivités territoriales,
  • par les thématiques abordées : développement durable, risques, patrimonialisation…

L’objectif de cette action est d’identifier les mutations contemporaines de la communication publique à partir des premiers travaux réalisés par le GRESEC sur les visibilités du pouvoir de l’Etat. Des  continuités se retrouvent : renforcement du processus de légitimation, gestion des contradictions entre extension marchande (et ses acteurs) et actions publiques, production de consensus (à travers des  modes de consultation et d’intégration des individus dans des dispositifs), médiatisation accentuée. Cependant des mutations semblent se dessiner : il y a certes consolidation des dispositions  précédentes mais apparaissent également des tendances : affirmation d’une rationalité (expertises, données) qui donne l’impression d’une « a-politisation » trompeuse, construction d’une « citoyenneté  » détachée de toute caractéristique sociale ou genrée, production de cadres de référence (enjeux dans la formation des savoirs). Ces éléments conduisent à analyser les espaces publics contemporains  dans leurs relations avec les modalités de la communication publique. L’accent est donc mis sur les tensions et les opposions entre les actions de participation et les actions de conflictualité, et le  positionnement des unes par rapport aux autres. Il s’agit de prendre en compte les « déplacements » des questions sociétales entre espace public et espace publicisé ou entre confrontation et mise en visibilité. Sont plus particulièrement prises en compte les questions portant sur l’environnement, la santé, la science, la culture, l’urbain et les transports…) mais également sur des thématiques  spécifiques (bioéthique, égalité hommes/femmes, immigration…).

Activités de recherche :
L’action repose sur la réalisation d’un workshop régulier réunissant enseignantschercheurs et doctorants, afin de constituer progressivement, des connaissances, des méthodologies et données, elle  s’oriente vers la réalisation d’un colloque international en 2017 qui donnera lieu à des valorisations dont une publication spécifique. Elle a vocation également à répondre à différents appels à projets,  dans la poursuite de partenariats déjà engagés avec différentes unités de recherche : Carism, Ceditec, Geriico pour l’essentiel.
  • Version PDF

INFO +

Consultez la liste complète des actions de recherche
GRESEC - Université Stendhal Grenoble 3 - Institut de la Communication et des Médias
11, avenue du 8 mai 1945 - BP 337 - 38434 Échirolles Cedex