Contenu

[ Université Grenoble Alpes ]

Recherche avancée

U3GRE U3GRE

Accueil > Actualités > L'Agenda du GRESEC


  • Version PDF

Conférence Gilles Philippe : "Le style et la frontière des langues" (école doctorale)

Recherche

GRESEC

GRESEC

Conférence
le 8 avril 2015
15h00 - 17h00

Dans le cadre de son cycle annuel de conférences, l’école doctorale Langues, littératures et sciences humaines, invite Gilles Philippe, professeur de linguistique française à l'université de Lausanne.

Si certains choix langagiers ponctuels peuvent aisément passer d’une littérature à une autre littérature, peut-on envisager la transposition générale d’une esthétique langagière d’un idiome à un autre idiome, d’un pays à un autre pays ? On tentera de répondre à cette question à partir d’un cas précis : l’omniprésence de la référence stylistique française dans l’Angleterre du tournant des XIXe et XXe siècles. Entre 1880 et 1930, l’Angleterre a en effet largement pris ses repères stylistiques en France. De France, elle a progressivement importé un imaginaire et une doxa. Son discours théorique s’est ainsi longtemps et massivement prononcé sur les préceptes flaubertiens. Plus encore que la France, elle a été sensible aux théories de Remy de Gourmont. Certains de ses auteurs sont allés jusqu’à rêver d’« écrire français en anglais » : la langue de Matthew Arnold transpose celle de Renan, la langue de George Moore transpose celle de Flaubert, etc. L’Angleterre a également repris des techniques françaises : d’abord un certain travail sur l’ordre des mots, plus tard un usage nouveau du style indirect libre, plus tard encore la possibilité d’un récit au présent, etc. Elle a également importé des catégories françaises, celle d’impressionnisme stylistique par exemple, et peut-être même celle de style au sens français du terme, plus étroit que le sens anglais et notamment plus centré sur la phrase. Pour mesurer cette importation d’un certain rapport à l’emploi littéraire de la langue, on s’appuiera sur quelques observables linguistiques précis. Pour la comprendre, il conviendra cependant de lever les yeux du texte et de confronter les résultats de l’analyse stylistique à ceux de l’analyse du discours.


Gilles Philippe est professeur de linguistique française à l’Université de Lausanne. Ses travaux portent sur les imaginaires langagiers et les pratiques stylistiques aux XIXe et XXe siècles. Il est notamment l’auteur de Le français, dernière des langues. Histoire d’un procès littéraire (PUF, 2010) et Le rêve du style parfait (PUF, 2013). Avec Julien Piat, il a dirigé La langue littéraire. Une histoire de la prose en France de Gustave Flaubert à Claude Simon (Fayard, 2009). Il a par ailleurs édité divers textes de Georges Bataille, Albert Camus et Jean-Paul Sartre pour la « Bibliothèque de la Pléiade », collection pour laquelle il a récemment coordonné l’édition des Œuvres complètes de Marguerite Duras (4 t., 2011 et 2014).

Mis à jour le 7 avril 2015

  • Version PDF

Infos +

Lieu : 
Salle Jacques Cartier

Rechercher

Une actualité

GRESEC - Université Stendhal Grenoble 3 - Institut de la Communication et des Médias
11, avenue du 8 mai 1945 - BP 337 - 38434 Échirolles Cedex